Ke’bek-Lepage Portraits Lieux. Exposition photographique de Marzio Emilio Villa à Castiglioncello (Livorno)
1249

annamaria monteverdi/ Maggio 21, 2019/ NEWS

26 giugno h.11, Castello Pasquini, Castiglioncello (Livorno)

 entrée gratuite



Photo Marzio Emilio Villa

Music:Virginie Bujold-Paré

Curator: Anna Monteverdi

Ce project artistique retrace le parcours du dramaturge, metteur en scène et acteur de renommée mondiale Robert Lepage à travers les suggestions de lieux dis en scène dans ses pièces, les décors de son enfance ainsi que le site d’Ex Machina, sa compagnie théâtrale. L’immersion dans ce monde se fait donc au Canada, notamment dans les villes de Québec et Montréal à la recherche de “géographies” réelles et imaginaires dans son travail théâtral.

Le Québec d’aujourd’hui est particulièrement intéressant de par ses problèmes identitaires, ses conflits linguistiques ainsi que par son grand multiculturalisme évoqués dans les pièces 887Kanata et La trilogie du dragon, trois étapes essentielles de sa production.

Le mot “Québec” a une origine étymologique intéressante: cela signifie “la où le fleuve se rétrécit” en langue Algonquine. Ce fleuve est le Saint-Laurent, une large rivière qui traverse tout le Québec et abreuve les Grands Lacs. En effet, rappelons qu’avant l’arrivée des blancs français en 1534 avec Jacques Cartier, ce territoire était largement habité par divers peuples qu’on prénomme maintenant les Premières Nations.

Du voyage de Marzio Emilio Villa, accompagné de la musicienne montréalaise Virginie Bujold-Paré, est né un reportage photographique spécial retraçant les racines urbaines et ethniques du théâtre de Lepage.

Parmi les laveries, restaurants et magasins divers du quartier chinois de Montréal, passant par les murales de l’artiste Kevin Ledo (dépeignant notamment une femme autochtone), pour finir avec des portraits d’une jeune inuit, on y voit un objet commun de “mosaïque culturelle”, caractéristique de la communauté québécoise.

Le voyage continue au Vieux-Port de Montréal où Lepage a fait ses débuts artistiques dans un espace non conventionnel, sur les bords du Saint-Laurent, puis dans le quartier de Montcalm à Québec où Lepage a grandit sur l’avenue Murray. Finalement le site théâtral d’Ex Machina situé à la caserne Dalhousie figure, lieu important car bâtiment historique qui était une caserne de pompiers au XXe siècle. 

Nous nous demandions de quoi parlait le plus son théâtre, et c’était suffisant aller au Québec.

Avec le soutien de

Armunia-Festival Inequilibrio

Délégation du Québec à Rome

Natural Code

Alma Artis

Info: https://armunia.eu/

ANNA MARIA MONTEVERDI

Anna Monteverdi ritratta dentro l’installazione di JAN FABRE alla Biennale di Venezia. Foto di Enrico Cocuccioni.

Anna Maria Monteverdi è ricercatore di Storia del Teatro all’Università Statale di Milano, docente aggregato di Storia della Scenografia.

Esperta di Digital Performance ha pubblicato: Nuovi media nuovo teatro (2011), Rimediando il teatro con le ombre, le macchine e i new media (2013), Le arti multimediali digitali (Garzanti 2005), Memoria, maschera e macchina nel teatro di Lepage (2018).

E’ presente come giurata in numerosi Festival di arte elettronica (Pomezia Light Festival, RGB light Festival, @T Festival). Fa parte della rete europea dei teatri EASTAP ed è coordinatrice della sezione Intermediality dell’IFTR International Federation of Theatre Research; ha organizzato a Belgrado la giornata su Robotica Realtà virtuali e immersive al IFTR18 con la Scuola Sant’Anna di Pisa e Istituto Italiano di Cultura. www.annamonteverdi.it

MARZIO EMILIO VILLA

Nato in Brasile nel 1987 è cresciuto in Italia dove ha studiato Arte multimediale all’Accademia di Brera. Dopo 10 anni di produzione, la sua ricerca fotografica si è concentrata sui reportage sulle nuove strutture sociali, lavorando sulla memoria, sulla storia, sull’uomo. La sua formazione classica legata alla pittura ha un ruolo importante nella sua estetica. E’ seguito dalla Agenzia Hans Lucas dal 2017.

https://www.marzioemiliovilla.com/

ESPOSIZIONI

2009/ SESSANTESIMO – ARCHIVIO STORICO // LODI
          A SOBRA – FONDATION BRACO DE PRATA // LISBON
2012/ STATI D’ABITARE – MYRIAM BOUAGAL GALERIE // PARIS
2013/ BARDO – GALERIE BENJ // PARIS
          MASCULIN – MYRIAM BOUAGAL GALERIE // PARIS
2015/ PAS ICI PAS MAINTENANT – MYRIAM BOUAGAL GALERIE // PARIS
2016/ KOMOS – GALERIE SPAZIO GALILEO // MILAN
          TRANSPARENT – MYRIAM BOUAGAL GALERIE// PARIS
          COLLECTIVE – HEILLANDI GALLERY // LUGANO
2017/ WOMEN – MYRIAM BOUAGAL GALERIE // PARIS
          SUPERNATURAL – HANS LUCAS – VOIES OFF // RENCONTRE D’ARLES
          WOPARTFAIR – HEILLANDI GALLERY // LUGANO
2018/ FONT – LECCE
          LA DERNIERE LUNE– GALERIE MACADAM – Institut Culturel Roumain // PARIS