Le cercle invisible – Environnements, systèmes, dispositifs Emanuele Quinz, Les presses du réel

annamaria monteverdi/ ottobre 16, 2017/ NEWS

Les essais réunis dans ce volume par Emanuele Quinz  (Les presses du réel contribuent à la définition d’une esthétique de l’interactivité en art, dans une perspective historique et interdisciplinaire.
« Le public est dans le cercle parce que nous vivons en cercle. […] L’art nous apprend à vivre dans le cercle » expliquait, en 1967, John Cage dans un entretien.
Et c’est bien la voie que l’art entreprend avec les expérimentations des avant-gardes du début du siècle dernier, avec les pratiques de l’installation, de la participation ou de la relation des années 1960 et 1970, et plus récemment, avec les recherches technologiques des années 1990.
Les artistes se détournent des objets pour explorer l’installation, la participation, la relation, l’interaction.
Analysant ces transformations dans une perspective interdisciplinaire, où les arts plastiques croisent la musique, les arts de la scène ou la performance, les essais réunis dans ce volume, écrits « sur le terrain », se déploient en parcours et convergent sur la définition d’un art sans objet, qui, comme un cercle invisible, entoure le public – tout à la fois environnement, système, dispositif.
Emanuele Quinz est historien de l’art, maître de conférences à l’Université Paris 8 et enseignant-chercheur à l’École nationale supérieure des Arts décoratifs.